notice pose en neuf

Pose en rénovation sur dormant existant



La pose d’une fenêtre n’est pas forcément très compliquée, l’appel d’un professionnel n’est pas toujours obligatoire. Il faut simplement savoir comment poser une fenêtre en rénovation ? Avec le matériel adéquat et les compétences nécessaires vous pourrez réaliser la pose de vos menuiseries. Il est primordial de respecter les directives pour éviter les déperditions thermiques et problèmes d’isolation.

La norme NF DTU 36-5 est la référence pour l’installation de vos fenêtres et portes-fenêtres.


Étape 1 : Préparer la pose en rénovation

Accessoires et outils :

Quincaillerie de fixation : vis SPTR-A
Accessoires de pose : cales, fond de joint, mastic élastomère 1 ère catégorie SNJF…
Outillage : mètre, visseuse, niveau à bulle, fil à plomb, tournevis… Divers : bâche de protection, produits de nettoyage, aspirateur…

Prise des mesures de votre ouverture : pour prendre les mesures rendez-vous sur la page Prendre vos mesures.

Travaux préparatoires :

S'assurer de l'état général du dormant existant : s'il tient bien, le nettoyer, boucher les trous d'évacuation d'eau. Mettre en place les fourrures pour faciliter la pose du nouveau cadre (voir fig.1 plus bas).
Déposer les anciens ouvrants et enlever les accessoires métalliques (paumelles, etc.).


pose en neuf outils

Étape 2 : Poser la fenêtre

Travaux préparatoires :

Dégonder les ouvrants de la nouvelle fenêtre.

Pose de la menuiserie :

Mettre en place le fond de joint sur le dormant. Le fond de joint de l’appui remontera sur les montants pour se chevaucher avec le fond de joint de ces derniers sur une dizaine de cm. (Attention à ne pas poser le fond de joint sur la menuiserie, voir fig.1).

Extruder le mastic sur l’appui, remonter sur les montants de la même manière que le fond de joint. Ce mastic devra avoir fait au préalable l’objet d’un essai adhésivité-cohésion.

Figure 1

travaux preparatoires

Figure 2

pose en neuf gonder les ouvrants

Positionner des cales de 5mm minimum sur l’appui puis mettre en place le nouveau dormant. Vérifier l’aplomb, le niveau et l’équerrage. Fixer le nouveau dormant sur l’ancien en glissant des cales fourchettes entre les deux dormants (Attention : ne pas percer la pièce d’appui).



Vérifier à nouveau l’aplomb, le niveau et l’équerrage des ouvrants que vous aurez engondés. Redéposer ensuite les ouvrants et finir la fixation des dernières vis SPTR-A au droit de chaque paumelle. Regonder les ouvrants et vérifier une nouvelle fois l’aplomb. Contrôler le non vrillage du dormant en s’aidant pour cela de la règle de deux mètres. Contrôler également le bon contact des joints du dormant sur les ouvrants de chaque côté de la fenêtre. Si nécessaire procéder à un réglage au moyen des excentriques de la ferrure. Vérifier le bon fonctionnement des ouvrants.

Figure 3
preparer la pose

Étape 3 : Faire les finitions et l'étanchéité

Insérer dans l’espace entre les deux dormants un fond de joint en mousse de section appropriée puis réaliser le cordon d’étanchéité à l’aide d’un mastic élastomère première catégorie SNJF. Serrer le mastic pour assurer un bon contact et une bonne continuité. Le lisser à l’aide d’une spatule adapté et d’eau légèrement savonneuse.

Figure 4

finitions et etancheite


Extruder le mastic sur les montants et la traverse haute.
Installer les habillages (ils filent sur toute la largeur de la menuiserie, les habillages verticaux viennent en percussion sur les horizontaux).
Réaliser un grugeage sur les habillages horizontaux au niveau des jonctions.
Pour assurer la ventilation de l'ancien bâti, laisser un espace sur la traverse basse, avec l'habillage et l'ancien bâti.
Réaliser, si nécessaire, des joints de finition entre les habillages extérieurs et la maçonnerie (Attention : ne pas mettre de mastic entre l’habillage de la traverse basse et l’appui de la maçonnerie, voir fig.3).

Figure 5
preparer la pose
Figure 6
poser la fenetre