La bonne pose de votre menuiserie vous garantira une isolation parfaite. La pose demande un savoir-faire et ne s'apprend pas du jour au lendemain. Vous pouvez faire appel à un professionnel pour vous assurer d'une pose impeccable et vous pourrez peut-être bénéficier du Crédit d'Impôt. Si vous avez déjà des connaissances en bricolage et sur le secteur de la menuiserie voici un guide qui vous aidera pour la pose de vos fenêtres.

Pour la mise en œuvre et la pose de vos fenêtres ou portes-fenêtres vous devez vous référer à la norme NF DTU 36-5.

Une pose en neuf est appliquée, comme son nom l’indique lors de la construction d’un nouveau bâtiment.


Étape 1 : Préparer la pose en neuf

Accessoires et outils :

Quincaillerie de fixation : pattes de fixation, clameaux, écrous, visserie...
Accessoires de pose : cales, fond de joint, mastic élastomère 1 ère catégorie SNJF (mini 5 mm x 5 mm).
Outillage : mètre, visseuse, niveau à bulle, fil à plomb, tournevis...
Divers : bâche de protection, produits de nettoyage, aspirateur...

pose en neuf outils







Prise des mesures de votre ouverture : pour prendre les mesures rendez-vous sur la page Prendre vos mesures.





Travaux préparatoires :

Nettoyer l’appui et le pourtour de la maçonnerie. Déposer l'ancien bâti. Détourer le bâti, retirer les moulures de finition, puis retirer le bâti. Enlever tout ce qui pourrait gêner la pose de la nouvelle fenêtre. Contrôler l’état général de la maçonnerie (plus particulièrement les dressages), si nécessaire procéder à une remise en conformité.

travaux preparatoires

Figure 1

Étape 2 : Poser la fenêtre

Travaux préparatoires :

Dégonder les ouvrants de la nouvelle fenêtre.

Pose de la menuiserie :

Installer le cadre sur la maçonnerie en y ajoutant des cales de 5mm d'épaisseur. Vérifier l’aplomb, le niveau et l’équerrage. Repérer les trous de fixation à la pointe à tracer et percer avec un foret adapté pour cheviller dans un premier temps (en retirant le bâti). Mettre en place le fond de joint sur le dormant. Le fond de joint de l’appui remontera sur les montants pour se chevaucher avec le fond de joint de ces derniers sur une dizaine de cm. (Attention à ne pas poser le fond de joint sur la menuiserie). Et repositionner le bâti. Installer des cales derrière chaque fixation et fixer.

pose en neuf gonder les ouvrants

Figure 2

Gonder les ouvrants et contrôler leur aplomb, niveau et équerrage. S’assurer aussi du bon contact des joints entre le dormant et les ouvrants. Si nécessaire procéder à un réglage au moyen des excentriques de la ferrure. Vérifier le bon fonctionnement des ouvrants.


Étape 3 : Fixer le dormant

La fixation du dormant doit se faire avec des pattes de fixation ou des vis avec chevilles. Leur répartition se fera de la façon suivant : une patte au droit des axes de rotation ; une patte de part et d'autre de chaque angle, à environ 100mm du bord ; puis un écartement maximum de 800m m entre chaque patte (voir fig.3). Elles viennent se fixer au dormant à l'aide de clameaux et d'écrous. Les clameaux se glissent dans la rainure du dormant. Les pattes de fixation tiennent comptent de l’épaisseur de l’isolation à venir. Dans un premier temps, il faut serrer légèrement l’ensemble de façon à ne rien faire chuter.

pose en neuf fixer le dormant

Figure 3

Fixer les ouvrants

Une fois le dormant de la menuiserie posé sur l’appui de la maçonnerie vous devez :

  • fixer les deux pattes hautes des montants du dormant afin de stabiliser la menuiserie pour replacer les ouvrants.
  • Vérifier les aplombs et le niveau. Les diagonales doivent être de la même dimension.
  • Repérer l’emplacement des pattes sur la maçonnerie pour pouvoir effectuer les percements aux bons endroits.
  • Retirer les ouvrants et effectuer les percements avec l’outillage adapté et procéder à la fixation de la menuiserie (ne pas faire une fixation définitive). Les vis utilisées doivent avoir un diamètre minimal de 6 mm (les vis à tête fraisée sont exclues s’il n’y a pas de rondelles). L’ensemble vis/cheville doit être adapté à la structure porteuse selon que les éléments soient creux ou pleins. À noter que la largeur d’appui des têtes de vis ou de la rondelle de part et d’autre de la lumière doit être au moins de 1,5 mm.
  • Procéder au repositionnement des ouvrants et vérifier à nouveau le bon équerrage, les niveaux, le bon aplomb et le bon alignement des vantaux. Fermer les ouvrants. Terminer la fixation des pattes et retirer toutes les cales de jeu.

Attention : Au-delà de 800 mm de large, on gardera les cales d’assises se trouvant sous l’ouvrant.

Étape 4 : Faire les finitions et l'étanchéité

Pour réaliser un cordon d’étanchéité, il faut utiliser un mastic élastomère première catégorie SNJF sur les deux montants et la traverse haute.

Extruder le mastic sur les montants et la traverse haute pour assurer le bon contact et une bonne continuité.

Contrôler le bon écrasement du fond de joint et du mastic élastomère au niveau de la pièce d’appui.

Retrouvez d'autres informations sur le site Leroidelafenetre.fr : prendre vos mesures, réaliser l'entretien de vos menuiseries, etc