Colis de quincaillerie

Un colis de quincaillerie accompagne chacune des menuiseries que nous vous livrons. Voici les différents éléments qui peuvent constituer votre lot de quincaillerie :

Kit de fixation Pose en neuf : Pattes équerres, clameaux, écrous

Kit de fixation Pose en neuf

Kit de fixation Pose en neuf (réhabilitation) : Vis SPTR

Kit de fixation Pose en neuf (réhabilitation)

Kit de fixation Pose en rénovation : Vis DBF

Kit de fixation Pose en rénovation

Poignée (avec ou sans barillet)

Poignée

Gâches

Gâches

Pare-tempête

Pare tempete

Habillages

Habillages

Cales fourchettes

Cales fourchettes

Les accessoires varient en fonction du type de menuiserie choisi (Alu ou PVC), découvrez les différents colis de quincaillerie :

ALU | PVC

Pour fixer votre menuiserie, chaque fenêtre va disposer d'un kit de fixation associé (sur demande) selon le type de pose au préalable choisi :

Pose en neuf | Pose en réhabilitation | Pose en rénovation

Les kits de fixation pour chaque type de pose diffèrent :

Pose en neuf : (applique)

Les pattes de fixation (aussi appelées pattes équerres) se positionnent à l'aplomb des paumelles (accessoires de rotation) et sur la traverse haute. Les pattes doivent être écartées au maximum par 800 mm et doivent se situer à 100 mm du bord de part et d'autre de chaque angle. Elles viennent se fixer au dormant à l'aide de clameaux et d'écrous. Les clameaux se glissent dans la rainure du dormant. Les pattes de fixation tiennent comptent de l’épaisseur de l’isolation à venir. Dans un premier temps, il faut serrer légèrement l’ensemble de façon à ne rien faire chuter.

Figure 1

pose en neuf

Une fois le dormant de la menuiserie posé sur l'appui de la maçonnerie vous devez :

  • Fixer les deux pattes hautes des montants du dormant afin de stabiliser la menuiserie pour replacer les ouvrants.
  • Vérifier les aplombs et le niveau. Les distances des diagonales doivent être égales.
  • Repérer l’emplacement des pattes sur la maçonnerie pour pouvoir effectuer les percements aux bons endroits.
  • Déposer les ouvrants et effectuer les percements avec une perceuse adaptée et fixer la menuiserie (Ne pas la fixer définitivement). Les vis utilisées doivent avoir un diamètre minimal de 6 mm (les vis à tête fraisée sont exclues s’il n’y a pas de rondelles). L’ensemble vis / cheville doit être adapté à la structure porteuse selon que les éléments soient creux ou pleins. A noter que la largeur d’appui des têtes de vis ou de la rondelle de part et d’autre de la lumière doit être au moins de 1.5 mm.
  • Procéder au repositionnement des ouvrants et vérifier à nouveau le bon équerrage ainsi que les niveaux, le bon aplomb et le bon alignement des vantaux. Fermer les ouvrants. Terminer la fixation des pattes et retirer toutes les cales de jeu.

ATTENTION : Au-delà de 800 mm de large, on gardera les cales d’assises se trouvant sous l’ouvrant.

Étanchéité et finitions :

Réaliser un cordon d’étanchéité avec un mastic élastomère sur les montants et la traverse haute. Serrer le mastic et lisser le avec une spatule adaptée et de l’eau légèrement savonneuse.

Pose en réhabilitation : vis DBF

Fixer la menuiserie au support en utilisant des vis ou des pattes de fixation (selon configuration). Commencer par les deux fixations du haut en face des paumelles. Ne pas oublier de positionner des cales fourchettes au fur et à mesure de la fixation.

Figure 2

pose en rehabilitation


  • Vérifier les diagonales et contrôler l’équerrage des ouvrants que vous aurez engondés.
  • Redéposer ensuite les ouvrants et finir la fixation des dernières vis ou pattes au droit de chaque paumelle. Regonder les ouvrants et vérifier une nouvelle fois l’aplomb. Contrôler le non vrillage du dormant en s’aidant pour cela de la règle de deux mètres. Contrôler également le bon contact des joints du dormant sur les ouvrants de chaque côté de la fenêtre.

Pose en En rénovation : vis SPTR

Visser le nouveau dormant sur l’ancien à l’aide des vis appropriées (vis SPTR-A par exemple). Commencer toujours par les deux fixations du haut des montants du nouveau dormant (au droit des paumelles). Penser à glisser des cales fourchettes entre les deux dormants au moment du vissage.

Figure 3

pose en renovation


  • Vérifier les diagonales du nouveau dormant et contrôler l’équerrage des ouvrants que vous aurez engondés.
  • Redéposer ensuite les ouvrants et finir la fixation des dernières vis SPTR-A au droit de chaque paumelle. Regonder les ouvrants et vérifier une nouvelle fois l’aplomb. Contrôler le non vrillage du dormant en s’aidant pour cela de la règle de deux mètres. Contrôler également le bon contact des joints du dormant sur les ouvrants de chaque côté de la fenêtre. Fixer la traverse basse en façade à l’aide d’une vis qui sera caché par un bouchon.